Yan Morvan

Champs de bataille

Depuis 45 ans, le photojournaliste Yan Morvan est le chroniqueur et le témoin des rébellions : celles de la jeunesse, des identitaires, des conflits armés. Ce qu’il nous montre, ce n’est pas seulement la guerre, mais une vision sociétale de l’humanité à travers les bouleversements qui l’animent. L’exposition, présentée avec le concours de la galerie parisienne Sit Down, rassemble des tirages de quelques-unes de ses célèbres séries : les Punks anglais et les indépendantistes irlandais des années Thatcher, la guerre du Liban, les lieux de bataille de par le monde.


Avec Anarchie au Royaume-Uni, c’est une Angleterre en crise qui s’offre au regard de Yan Morvan. Il découvre, lors de son premier voyage à Londres en 1979, les bandes de Punks à crêtes, de Skinheads nazifiés, de Rude Boys et de Hooligans sur le pied de guerre. Bobby Sands nous plonge dans le conflit des indépendantistes irlandais des années Thatcher. Alors photographe pigiste à l’agence de presse Sipa, et jeune reporter déterminé, il est au coeur des émeutes qui règnent en Irlande du Nord. Ligne verte nous raconte la guerre du Liban telle que Yan Morvan l’a vécue de 1982 à 1985. Il livre un reportage saisissant sur la “ligne verte“, le no-man’s land qui sépare Beyrouth-Est de Beyrouth-Ouest. Il en a publiera un ouvrage saisisant, Liban (Ed. Libella). Avec Champs de Bataille, il parcourt les lieux de batailles de France, les plages du débarquement, puis ceux de l’Europe, de l’océan Pacifique, de l’Afrique, l’Amérique, l’Asie. La série Première ligne, présentée aux Rencontres d’Arles 2017, démontre qu’après le chaos, la nature reprend toujours ses droits. 


Yan Morvan

Yan Morvan est né à Paris en 1954. En 1974, il publie sa première photographie dans le quotidien Libération. Jusqu’en 1976, il collabore à l’agence Fotolib de Libérationpuis à l’agence Norma. La même année, paraît son premier livre sur les rockers, Le Cuir et la Baston. De 1980 à 1988, il rejoint l’agence Sipa et devient correspondant permanent de l’hebdomadaire américain Newsweekpour lequel il couvre les principaux conflits : Iran-Irak, Liban, Irlande du Nord, Philippines, Chute du mur de Berlin, Rwanda, Kosovo, Afghanistan, Cambodge, Sri-Lanka… Depuis 2004, Yan Morvan s’est lancé dans une véritable campagne photographique rassemblée dans l’ouvrage Champs de bataille : il parcourt sans fin le monde avec sa chambre 20 x 25 à la recherche de ces lieux qui ont fait l’Histoire. Un livre « somme » est publié en novembre 2015, dont le travail est exposé aux Rencontres d’Arles en 2016. Présent dans de nombreuses collections photographiques en France (collections du FNAC, du CNAP, musée de l’Armée…) et à l’étranger (Minneapolis Art Center, Walker Art Center, Multimedia Art Museum Moscow…), il travaille actuellement à une fresque racontant “Les Français“ avec le soutien du ministère de la culture. Ses reportages de guerre lui ont valu une mention pour le prix Robert-Capa, notamment pour son travail au Liban en 1983, et deux prix du World Press Photo en 1984, ainsi que de nombreuses récompenses décernées par les écoles de journalisme américaines. Yan Morvan a collaboré avec les plus grands journaux internationaux. De nombreux ouvrages sur ses reportages sont publiés.  

IDÉE CADEAUX Avec les sublimes albums de YAN MORVAN. Dense (entre 250 et 500 pages), intense, chaque album nous plonge dans le quotidien du reporter : au coeur d’un Beyrouth assiégé, ravagé, en plein conflit irlandais, ou sur les terres hantées par tant de guerres passés. Les ouvrages sont en vente à la billetterie du Théâtre Novarina à Thonon jusqu’au 15 octobre.  Profitez-en pour re-voir l’exposition de Yan Morvan à la Galerie de l’Etrave.

Exposition présentée du mardi 24 août au vendredi 15 octobre, de 13h30 à 18h30
Galerie de l’Étrave,
Théâtre Maurice Novarina – Thonon

Fermeture exceptionnelle jeudi 16 septembre

Vernissage-concert le samedi 4 septembre
À partir de 18h30. Vernissage en présence de Yan Morvan, signatures
À 20h30. Photo-concert CHAMPS DE BATAILLE avec le trio Courtois-Rocher-Perraud, projection de photos de Yan Morvan, dans la salle du Théâtre Novarina.


Visite de l’exposition en vidéos

Présentation de l’exposition par le directeur de la Maison des Arts du Léman et le photographe Yan Morvan

Partie 1 : Le Liban

Partie 2 : L’Irlande

Partie 3 : Londres

Partie 4 : Champs de bataille

Spectacle suivantVincent Muteau
Spectacle précédentJean-Louis Duzert

Vous aimerez aussi...