Il y a quatre ans, Radio Elvis surprenait l’auditoire avec un tout premier album fougueux, Les conquêtes. Il était donc encore possible d’écouter, en pleine déferlante pop-électro-latino, un rock brut, nerveux, efficace. Miracle. Sans masques ni artifices, le son de ces trois garçons capte l’oreille d’emblée et affirme une tonalité assez neuve, même si des influences légitimes et plus que respectables se devinent. Le trio se révèle aussi amoureux de la langue française, inspiré par la littérature, par l’intensité des mots.

La voix chaude et vibrante du chanteur-auteur Pierre Guénard, slameur par le passé, raconte la solitude des êtres, des amours, des villes,  » toutes les mêmes devenues « , comme chantait Bashung sur les mots de Manset. C’est l’Album Révélation des Victoires de la Musique 2017. Avec le second, Ces garçons-là, le groupe affirme son style avec une plus grande aisance encore et une assurance qui n’exclut pas la fragilité. Sans filtre, Radio Elvis s’octroie la plus belle des libertés pour placer ses chansons poétiques sur les fondamentaux du rock.

PRESSE

Avec eux, il existe dans le rock français aujourd’hui le meilleur des guitares, de l’énergie et les rêves les plus audacieux pour lutter contre l’enfermement et la facilité. Symbolistes dans les textes mais les pieds bien sur terre, ou sur la pédale wah-wah…

Les Inrockuptibles

Samedi 7 décembre à 20h30
Thonon . Théâtre M. Novarina

Pierre Guénard : voix
Manu Ralambo : guitare
Colin Russeil : batterie, claviers

Victoires de la Musique 2017 :
Album Révélation


1h30


Plein tarif : 27 € • – DE 18 ans : 15 €
réduit : 23 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 20 €
3 spec. et + : 23 € • réduit : 15 €