Il y a des affaires judiciaires qui marquent leur époque : médiatisées, suscitant des débats de société, faisant avancer les mœurs et l’Histoire. Plaidoiries donne à entendre cinq de ces moments de vérité, cinq combats judiciaires qui ont fait date. À Bobigny en 1972, Gisèle Halimi défend l’avortement. En 1976, c’est à la peine de mort que Paul Lombard s’attaque, dans l’affaire Christian Ranucci. À Clichy-sous-Bois, Jean-Pierre Mignard défend les familles de Zyed et Bouna, électrocutés dans un poste électrique. En 2006, l’acte infanticide de Véronique Courjault lève le tabou du déni de grossesse. À Bordeaux, le procès de Maurice Papon revisite les heures sombres de l’Histoire de France.

Les grandes affaires judiciaires ne sont jamais enregistrées. Les paroles s’effacent. Mais grâce au travail de reconstitution conduit par Matthieu Aron, voilà que les mots sont à nouveau prononcés et leur pouvoir révélé. Incarnant les grandes figures du barreau, Richard Berry nous fait revivre ces grands procès qui révèlent des faits de société majeurs ayant marqué l’histoire de la justice contemporaine.

PRESSE

Richard Berry est saisissant. Remarquable.

Figaro Magazine

Une prestation de haut vol. Un pur moment d’histoire.

BFM

Mercredi 25 mars à 20h30
Thonon . Théâtre M. Novarina

D’après Les grandes plaidoiries des ténors du barreau, de Matthieu Aron
Mise en scène : Éric Théobald
Interprétation : Richard Berry


1h20 | Accessible à partir de 14 ans


Plein tarif : 40 € • – DE 18 ans : 25 €
réduit : 36 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 33 €
3 spec. et + : 36 € • réduit : 25 €