ORCHESTRE PHILHARMONIQUE ROYAL DE LIÈGE

Symphonique Pathétique

Soirée de prestige à la Grange au Lac avec l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège et ses 80 musiciens. C’est aussi l’un des concerts fêtant le bicentenaire du compositeur belge César Franck. Le maître du poème symphonique aura transformé résolument la musique française de son temps. 

Créé en 1960, l’Orchestre Philharmonique Royal de Liège est la seule formation symphonique professionnelle de la Belgique francophone. L’OPRL s’est forgé une identité sonore au carrefour des traditions germaniques et françaises. Son soutien à la création, sa promotion du patrimoine franco-belge et son exploration de nouveaux répertoires restent des axes forts. L’orchestre signe plus de 90 enregistrements, la plupart récompensés par de nombreux prix et distinctions internationales.

Né en 1984 en Hongrie, Gergely Madaras est le directeur musical de l’OPRL depuis 2019. Précédemment directeur musical de l’Orchestre Dijon-Bourgogne, et chef principal de l’Orchestre Symphonique de Savaria (Hongrie), il est également réputé comme chef d’opéra à Londres, Amsterdam, Genève, Budapest, et est régulièrement invité par des orchestres majeurs de Grande-Bretagne, France, Italie, Allemagne, États-Unis, Australie, Japon… Ancré dans le répertoire classique et romantique, il est aussi un ardent défenseur de Bartók, Kodály et Dohnányi, et maintient une relation étroite avec la musique d’aujourd’hui.

Né à Paris en 1990, le violoncelliste Victor Julien-Laferrière remporte le 1er Prix du Concours international Reine Elisabeth en 2017 (1ère édition consacrée au violoncelle). 1er prix également en 2012 du Concours international du Printemps de Prague. Il est distingué « Soliste instrumental » aux Victoires de la Musique Classique en 2018. Il a joué avec des orchestres prestigieux comme le Royal Concertgebouw Orchestra d’Amsterdam, l’Orchestre Symphonique du Québec, l’Orchestre National de Belgique, l’ONF, l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, l’Orquesta Sinfónica Nacional de colombia, etc. 

PROGRAMME. Partition testamentaire quasiment autobiographique, la Symphonie « Pathétique » (1893) est le chant du cygne de Tchaïkovski. Le dernier mouvement justifie à lui seul son titre, tant le long adagio éploré, tout en tensions, résonne comme un requiem intime. Quant à la musique de Martinů, Victor Julien-Laferrière l’aime depuis l’adolescence pour son originalité, sa fraîcheur, ses couleurs et subtilités harmoniques. Il a tout récemment enregistré avec l’OPRL (Alpha Classics) son Concerto n°1 pour violoncelle, écrit en 1930 et remanié par le compositeur en 1955. 

De bout en bout, le chef Gergely Madaras excelle à saisir les atmosphères fluctuantes et à rendre aux œuvres leur dynamisme émoustillant. Superbe ! 

Serge Martin, Le Soir

RÉSERVER
Samedi 27 novembre à 20h
Évian . Grange au Lac 

Gergely Madaras : direction musicale 
Victor Julien-Laferrière : violoncelle
Orchestre Philharmonique Royal de Liège 


César Franck (1822 – 1890) 
Les Éolides, poème symphonique
Bohuslav Martinů (1901 – 1983) 
Concerto pour violoncelle n°1
Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840 – 1893) 
Symphonie n°6 « Pathétique », op.74


Durée 1h30 + entracte


TARIF 3 – CONSULTER LES TARIFS
Transport : réservation en ligne ou au 04 50 71 39 47. Départ du bus devant le Théâtre Maurice Novarina : 19h

Spectacle suivantSTEPHAN EICHER
Spectacle précédentLes Frères Choum

Vous aimerez aussi...