Mon traître

Une plongée dans le Belfast des années 70, avec cette poignante adaptation des romans de Sorj Chalandon inspirés de son amitié avec celui qui va s’avérer être un traître à la cause républicaine. De la chaleur des pubs aux drames des attentats et des prisons, de l’amitié véritable au chagrin de la trahison.  

1975. Les Irlandais du Nord se déchirent. Catholiques contre protestants, républicains contre loyalistes. Antoine, un luthier parisien, découvre les combats de l’Irish Republican Army pour lesquels il se passionne. Il se lie d’amitié pendant près de trente ans avec des Républicains, notamment l’un de ses leaders charismatiques, Tyrone Meehan. Mais tout bascule un jour de décembre 2006 lorsqu’Antoine découvre, comme la communauté républicaine, ce qui était impensable : Tyrone Meehan est un traître, voilà 25 ans qu’il est informateur pour les services secrets britanniques… Quelles sont les raisons de sa volte-face ? Leur amitié pourrait-elle survivre à la trahison ? Emmanuel Meirieu choisit de réunir à la scène les deux romans de Chalandon, à la fois la parole du trahi et celle du traître, le champ- contrechamp. Les sons, les images, la musique qui accompagnent la parole des acteurs nous immergent au cœur des quartiers insurgés : des attentats à la bombe aux chants rebelles entonnés dans les pubs. Un spectacle lyrique et tenu sur une guerre de l’ombre, cruelle, sale, qui rend hommage à un pays et à son peuple meurtri.

Un vaste plateau, noir comme une peinture de Soulages, que balayent des rafales de pluie et zèbrent des éclairs d’orage… Près d’un corps enveloppé dans un linceul détrempé, un micro est planté. C’est devant lui, comme à la barre d’un prétoire, que viendront témoigner, l’un après l’autre, les protagonistes de la pièce. Soixante-dix minutes d’un théâtre intense à couper le souffle.

Michel Dieuaide, France Culture

RÉSERVER
Jeudi 5 novembre à 20h30
Thonon . Théâtre M. Novarina

Cie Bloc opératoire
D’après Mon traître et Retour à Killybegs (Grasset, 2008 et 2011) de Sorj Chalandon
Mise en scène, adaptation : Emmanuel Meirieu
Interprétation : Jean Marc Avocat, Stéphane Balmino, Laurent Caron


1h10 | Accessible à partir de 12 ans


Séance scolaire
Vendredi 6 novembre à 14h30 / Thonon


Plein tarif : 27 € • – de 18 ans : 15 €
réduit : 23 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 20 €
3 spec. et + : 23 € • réduit : 15 €


À SUIVRE
L’exposition consacrée à Yan Morvan.
Le photojournaliste a notamment suivi le conflit des indépendantistes irlandais des années 80. Première ligne est à voir à la Galerie de l’Étrave du Théâtre Novarina, du 5 novembre au 23 janvier.


Rencontre avec Sorj Chalandon et Emmanuel Meirieu. Ne manquez pas cette rencontre passionnante avec l’auteur et le metteur en scène de Mon traître, à la suite du spectacle.  Une rencontre-signature avec Sorj Chalandon est aussi programmée le vendredi 6 novembre (précisions à venir). 


Musique : Raphaël Chambouvet
Collaboration artistique, co-adaptation : Loïc Varraut
Costumes : Moïra Douguet
Maquillage : Barbara Schneider, Roxane Bruneton
Son : Sophie Berger, Raphaël Guenot
Décor, lumières, vidéo : Seymour Laval, Emmanuel Meirieu 

Production : Bloc Opératoire
Co-production : Théâtre Vidy-Lausanne – Le Mail, Scène Culturelle de Soissons
Co-réalisation : Les Bouffes du Nord
Avec le soutien de : Ministère de la Culture, Région Rhône- Alpes, Ville de Lyon, Spedidam, Editions Grasset 

Spectacle suivantSoviet Suprem
Spectacle précédentGandini Juggling

Vous aimerez aussi...