Misogynie à part

chansons de Brassens

Brassens… c’est celui auquel on pense irrémédiablement quand on dit « chanson populaire », celui duquel nombre d’artistes d’aujourd’hui se réclament, celui que l’on partage et qui se transmet encore d’une génération à l’autre…

Les textes et les mélodies de Georges Brassens demeurent un bonheur d’intelligence et de simplicité. Sans nul doute le plus libre de tous les poètes anarchistes de sa génération, il célèbre l’insoumission et dénonce avec un malin plaisir l’hypocrisie, l’injustice, la lâcheté des hommes. Mais il sait aussi rendre sa plume plus légère, tantôt paillarde, tantôt délicate, pour évoquer la beauté des femmes. Misogyne, Brassens ? C’est bien la complexité de son rapport aux femmes, mais aussi à la société et au monde, qui intéresse l’équipe des Amis – Le Chariot. Dire le sentiment amoureux comme son revers (Saturne, mais aussi Misogynie à part), la tendresse pour son semblable comme sa rogne (L’Auvergnat, mais aussi Le Gorille)… Se faisant tour à tour trublions, tendres, drôles et fripons, trois comédiens chanteurs venus de la Suisse voisine, accompagnés d’un guitariste argentin, se partagent ici le nectar d’un répertoire d’une richesse inépuisable, et nous font savourer de belles retrouvailles avec l’agitateur qui, encore aujourd’hui, fait souffler un vent de liberté.

Mercredi 16 septembre à 20h30
Maxilly . Salle polyvalente
Jeudi 17 septembre à 20h30
Chens/Léman . Salle l’Otrement

Les Amis – Le Chariot

Avec : Roland Vouilloz, Philippe Mathey, François Nadin (voix) et Narciso Saúl (guitare)
Conception & mise en scène : 
Françoise Courvoisier
Lumières : Rinaldo Del Boca 


1h15


Plein tarif : 16 € • – DE 18 ans : 14 €
réduit : 14 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 14 €


Vous aimerez aussi...