Lilies

Captivante, unique, magnétique, la liste est longue, élogieuse pour décrire la chanteuse et flûtiste belge Melanie de Biasio. De ses premières études musicales classiques, elle s’est très vite nourrie de musiques noires, blues, funk, reggae, avant de naturellement poursuivre sur les tablées du jazz et du blues. Quatre albums incarnent une discographie essentielle, dont le dernier sorti en 2017, Lilies. Un univers d’une beauté rare, défiant les lois de la pesanteur et des genres, entre jazz-blues, trip-hop céleste et pop-électro climatique. Ce qui n’a pas échappé à quelques perles du circuit. Le Dj-producteur Gilles Peterson et le groupe de rock américain Eels sont de grands fans de cette voix souple et feutrée (dont l’élégance évoque souvent Nina Simone). Impossible de ne pas ressentir le souffle vital, les respirations profondes et les multiples échos peuplant ses chansons. Ancrées dans l’émotion de l’instant, portées par le chant habité, elles touchent l’auditeur au plus profond. Ambiances bleutées, blues minimal et désolé, comme sur scène où se trame entre Melanie de Biasio et ses trois musiciens un jeu d’ombres et de lumières. Préparez-vous pour un instant d’émerveillement, dans l’atmosphère intimiste qui est devenue sa marque de fabrique. N’oubliez pas de respirer, de temps en temps…

Son blues puissant et gracieux caresse autant qu’il émeut.

François Gorin, Télérama

Un moment de grâce éperdue, de beauté sans entraves.

Francis Dordor, Libération

Première partie. Lilou, piano-voix

Lilou nait en 2001 au sein d’une famille de musiciens. Elle découvre tout naturellement la musique dès son plus jeune âge, particulièrement les deux instruments de prédilection de ses parents, le piano et la batterie. Evoluant dans un univers musical très varié, elle commence à chanter en autodidacte dès l’âge de 12 ans en reprenant quelques titres emblématiques des groupes qui rythment son adolescence : Queen, Supertramp, Genesis, Kansas… Dans le prolongement de ces répertoires qu’elle connaît bien, Lilou commence à écrire ses premières musiques et textes en anglais.
A 16 ans, elle publie en juin 2018 son premier album, Welcome Home. Un album autoproduit dont les sonorités ne sont pas sans rappeler l’âge d’or du rock progressif, avec des arrangements résolument atypiques et des textes qui décrivent un univers surréaliste sans faux espoirs… De l’espoir il y en aura, encore, ce mardi 21 mai. L’occasion de découvrir Lilou, s’accompagnant seule au piano, en première partie du concert de Melanie de Biasio.

Vidéo

Première partie : Lilou

Mardi 21 mai à 20h30
Thonon. Théâtre M. Novarina


Melanie De Biasio : flûte, voix
Aarich Jespers : batterie, percussions
Axel Gilain : guitare, basse, voix
Matthieu Van : piano, synthétiseur, voix


1h30


Plein tarif : 29 € • – DE 18 ans : 20 €
réduit : 25 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 22 €
3 spec. et + : 25 € • réduit : 20 €