Les Vitalabri

Epris de liberté et de musique, les Vitalabri errent de pays en pays car personne ne veut d’eux. Une très jolie réflexion sur l’exil, la famille, le rejet. Et comme toujours chez Jean-Claude Grumberg, l’humour salutaire ouvre grand les portes vers un ailleurs plus humain et généreux.   

Les Vitalabri n’ont ni patrie ni pays. On pourrait croire qu’ils sont chez eux partout, mais personne ne veut d’eux nulle part. Derrière leurs frontières infranchissables, ceux qui sont nés quelque part refusent de les accueillir. Sans abri, sans papiers, avec comme seuls biens leur musique et la liberté, les Vitalabri continuent leur errance. Le Théâtre de la Véranda livre une adaptation inventive et poétique de cette fable, dans un espace scénique astucieux qui, au fil de l’histoire, se fait castelet ou livre d’images en relief. Les airs slaves et autres mélopées tsiganes font résonner la fable. Une musique vibrante signée du violoniste Éric Slabiak, fondateur du quartet jazz manouche Les Yeux Noirs. On le sait, la vie est dure aux miséreux. Jusqu’à ce que le soleil reprenne des couleurs. « Pourquoi voulez-vous que toutes les histoires finissent mal ? », s’exclame le père Vitalabri. 

Jean-Claude Grumberg est un de ceux qui inventèrent le rire de résistance qu’il pratique ici avec tendresse et malice.

WebThéâtre

RÉSERVER
Mardi 27 avril à 20h
Thonon . Théâtre M. Novarina

Théâtre de la Véranda
Texte : Jean-Claude Grumberg
Mise en scène : Lisa Wurmser
Interprétation : Pascale Blaison (marionnettes), Éric Slabiak (création musicale et violon),
Olga Grumberg, Pascal Vannson


1h | Accessible à partir de 10 ans


Séance scolaire
Mardi 27 avril à 14h30 / Thonon


Plein tarif : 16 € • – DE 18 ans : 14 €
réduit : 14 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 14 € • P’tit malin : 12 €


Costumes : Marie Pawlotsky
Création lumière, régie générale : Philippe Sazerat
Réalisation décor : Alain Deroo

Spectacle suivantLa Nuit du Cerf
Spectacle précédentLe Pari des Bretelles

Vous aimerez aussi...