Il a un poil dans la main, elle a deux mains gauches. Malgré les recommandations de leurs proches, Les Tapas ont tout quitté pour se lancer dans le spectacle vivant, et pire encore, dans le Théâtre de Rue. Forains d’un nouveau genre, Les Tapas sont deux amuse-gueules qui perpétuent, le cœur battant, la tradition du burlesque muet à leur sauce, et réussissent parfois, dans un instant de grâce, à ne pas rater.

Au programme : grande illusion avec petits riens, lancer de tournevis sur cible vivante, bricolage musical en direct, boule à facette humaine, air comprimé et bouffée d’oxygène. Les Tapas revendiquent leur lenteur d’imbéciles heureux éperdument naïfs. Si la scène est leur château en Espagne, d’espagnol ils n’ont que le pseudonyme, souvenir de leur pot de départ. Avec Stéphane Filloque à la mise en scène (Ma vie de grenier, Zataiev) et avec les conseils de Martin Petitguyot (La Jurassienne de Réparation, La Vieille qui lançait des couteaux), on ne peut que s’attendre au pire… pour le meilleur !

PRESSE

Bérengère Déméautis et Jérôme Jolicart incarnent cet esprit cher à Carnage dans ce numéro décapant, savoureux et croustillant, entre spectacle de rue et bouffonnerie habile.

La Dépêche

Mardi 21 avril à 20h30
Perrignier . Salle du Stade
Mercredi 22 avril à 20h30
Veigy . Le Damier
Jeudi 23 avril à 20h30
Bellevaux . Salle des fêtes

De et par : Jérôme Jolicart et Bérengère Déméautis avec un sacré coup de main de Stéphane Filloque et de bons conseils de Martin Petitguyot


45 min. | Accessible à partir de 8 ans


Plein tarif : 14 € • – DE 18 ans : 12 €
réduit : 12 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 12 €


Soutien à la création :
CARNAGE Productions
Résidences : Le Daki Ling (Marseille), Graines de rue (Bessines sur Gartempe), Lacaze aux Sottises (Salies de Bearn), ENAC (Ecole Nationale d’Aviation Civile), association Leonard de Vinci, Ville de Toulouse
Accueilli dans le cadre de l’initiative FabeR par le SMAD/Maison de la Musique (81), avec le concours de la région Midi Pyrénées