Conférence brillante ou performance foireuse, voici un portrait déstructuré de ce qui semble être le spectateur de théâtre. L’effort d’être spectateur rassemble des prises de position sur la relation à établir entre la scène et la salle. Pierre Notte, à la fois auteur et interprète, livre avec humour une théorie qui découle d’un fin travail d’observation, seul parmi quelques papiers volants et accessoires.

Quelques sons, quelques lumières et des expériences à tenter : comment la voix de l’acteur peut-elle dessiner un espace ? À quoi correspond la toux du spectateur ? Qu’est-ce qu’une performance et une mise en danger de mort sur un plateau ? La nudité est-elle une option ? Il s’agit d’aborder le travail de l’équipe artistique par le prisme de la rencontre avec le public. Le spectateur est avant tout un travailleur de la pensée et de l’imaginaire. L’auteur raconte son expérience, ses ratages, ses aspirations, ses considérations des métiers du spectacle vivant, autour de l’état et de l’effort d’assister à une représentation. Attention, toute ressemblance avec de réels spectateurs peut ne pas être fortuite…

Mardi 31 mars à 20h30
Évian . Théâtre du Casino

Mise en scène et interprétation : Pierre Notte
Regard extérieur : Flore Lefebvre des Noëttes
Texte publié aux éditions Les Solitaires Intempestifs


1h10 | Accessible à partir de 12 ans


Plein tarif : 24 € • – DE 18 ans : 15 €
réduit : 20 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 17 €
3 spec. et + : 20 € • réduit : 15 €


Création lumière : Éric Schoenzetter
Régie lumière et son : Anaïs de Freitas
Compagnie Les gens qui tombent

Production Compagnie Les gens qui tombent
La compagnie reçoit le soutien de la DSN – Dieppe Scène nationale et du Prisme – Théâtre d’Elancourt.
Pierre Notte est auteur associé au Théâtre du Rond-Point.