Jazzman raffiné et lyrique, jouissant d’une popularité rare, le pianiste américain sait puiser partout la source mélodique de ses improvisations. Disciple de Bill Evans, formé par Kenny Werner et Fred Hersch, on l’a d’abord vu en 1993 au sein du quartet du saxophoniste Joshua Redman, avant de découvrir très vite qu’il était aussi un formidable leader. Il est aujourd’hui l’un des chefs de file de la génération actuelle des pianistes de jazz. Sous ses doigts, Cole Porter, les Beatles ou Radiohead sont élevés au rang de standards.

Chambriste hors pair, il est un partenaire de rêve pour les membres de son trio ou de ses autres formations, comme pour des personnalités telles que le guitariste Pat Metheny, le mandoliniste Chris Thile, les cantatrices Renée Fleming ou Anne Sofie von Otter. Fidèle de nos scènes, Brad Mehldau revient avec ses deux comparses de prédilection, le contrebassiste Larry Grenadier et le batteur Jeff Ballard. C’est sans doute en trio qu’il s’exprime avec le plus de conviction. Entre ses mains, et celles de sa rythmique hautement complice, il expose un jazz en mouvement, techniquement virtuose, offrant des séquences d’improvisation époustouflantes.

PRESSE

Pianiste intimiste par excellence, son trio est une introspection dans laquelle son lyrisme à fleur de peau fait merveille.

Le Nouvel Observateur

Vendredi 6 mars à 20h30
Thonon . Théâtre M. Novarina

Brad Mehldau : piano
Larry Grenadier : contrebasse
Jeff Ballard : batterie


1h30


Plein tarif : 34 € • – DE 18 ans : 20 €
réduit : 30 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 27 €
3 spec. et + : 30 € • réduit : 20 €