Bingöl

La comédienne et metteuse en scène Alizée Bingöllu nous emmène en voyage dans sa ville d’origine en Turquie. Une envolée poétique, esthétique, sociale et sensible. 

Alizée Bingöllü porte le nom de Bingöl, une ville située tout à fait à l’Est de la Turquie. Pour s’y rendre, il faut traverser toute l’Europe. Autrement dit, faire le trajet inverse des migrants fuyant les guerres. C’est le voyage qu’a décidé de faire la metteuse en scène et interprète du spectacle. Aller à Bingöl, pour creuser le sillon de ses racines, remonter à la source, mais aussi comprendre « le problème turc ». S’inventer une mythologie tout en dressant un portrait original de la Turquie actuelle et passée. Accompagnée sur scène de son père et sa sœur, tous deux musiciens, elle déploie son carnet de voyage, relate ses rencontres, partage ses découvertes, et rend hommage autant aux derviches tourneurs ou grands auteurs turcs qu’aux membres de sa famille ou aux habitants croisés ici et là. Le spectacle est un mélange de danse tournoyante, de vidéos, de témoignages, de secrets, de rencontres. Il est aussi chatoyant que l’était l’Empire ottoman. Un récit de voyage, comme une quête d’identité qui se révèle des plus universelles. 

RÉSERVER
Mardi 30 mars à 20h30
Thonon . Théâtre M. Novarina

Cie Les Trois-Huit
Mise en scène, texte : Alizée Bingöllü
Interprétation : Alizée Bingöllü et Vincent Bady
Interprétation musicale : Léa Bingöllü et Tahsin Bingöllü 


1h45 | Accessible à partir de 15 ans


Plein tarif : 24 € • – DE 18 ans : 15 €
réduit : 20 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 17 €
3 spec. et + : 20 € • réduit : 15 €


Création vidéos : Joran Juvin
Création lumières : Yoann Tivoli
Son : Rémi Lambrinidis
Costumes et scénographie : Amandine Livet
Regard extérieur : Guy Naigeon
Assistante mise en scène : Juliette Angeï
Production Les Trois-Huit au NTH8/Nouveau Théâtre du 8e – Lyon. Coproduction Château Rouge, scène conventionnée Annemasse. Aide à la résidence RAMDAM, un centre d’art et AADN.

Spectacle suivantGaïa
Spectacle précédentLes Sea Girls, au pouvoir !

Vous aimerez aussi...