Le regard espiègle d’un enfant caché derrière un rideau, une ombre furtive qui court dans les rues de Paris, une petite frimousse qui sourit aux anges…, depuis soixante-dix ans, cette photographe d’exception promène son regard sur le monde et capte des scènes de la vie quotidienne. Ici et ailleurs, elle traque la générosité des êtres, leur solitude parfois et la vérité dans toute chose. Dernière représentante de l’école humaniste incarnée par Robert Doisneau, Edouard Boubat, Willy Ronis ou Brassaï, Sabine Weiss (née en 1927 à Saint-Gingolph) occupe une place unique au sein de la photographie française. L’exposition de 25 clichés fait se succéder les multiples visages croisés au gré de ses soixante ans de voyages. Partons dans le Sud de la France, au Portugal, en Inde, en Grèce ou encore à Taïwan à travers le regard de cette artiste à la curiosité insatiable.

Du 8 nov. 2018 au 12 janvier 2019.
Vernissage le jeudi 8 novembre avec une rencontre avec Sabine Weiss. 


L’exposition est à voir en plein air à Saint-Gingolph, quai André Chevallay, du 15 juin au 19 août 2018. Accès libre
Projections nocturnes
Place du château les vendredi 15 et 29 juin, 13 et 27 juillet et 10 août 2018, à 21h et 22h. 
Accès libre

Vous aimerez aussi...