Le 17 février 1673, Molière joue sa dernière pièce, Le Malade imaginaire. Il crache du sang. Le public rit de tant de véracité. Pourtant, ce n’est plus du théâtre, il meurt sur scène en jouant ce qu’il ne savait pas être son œuvre testament. Et pour cause… Veuf, le taciturne Argan s’est remarié avec Béline qui simule des soins attentifs, mais n’attend en réalité que la mort de son mari pour pouvoir hériter. Il se fait faire des saignées, des purges et prend toutes sortes de remèdes, dispensés par des médecins pédants, soucieux davantage de complaire aux patients que de s’occuper de leur santé. Dans un décor élégant et accompagné de comédiens brillants, Michel Didym propose une belle galerie de portraits et réinvente la farce, dans un savant mélange entre force comique et cynisme du propos qui tend vers le macabre et relève de la bouffonnerie. Du temps de Molière comme dans la France d’aujourd’hui, championne de l’usage de médicaments, l’hypocondrie est une disposition mentale, un théâtre intérieur, une représentation. Cette adaptation savoureusement irrévérencieuse prouve que le rire est bien le pansement de l’âme.

Ce « Malade » est une sorte de petit bijou au naturel. Avec d’abord et avant tout un respect de la parole de l’auteur. De la musique, des mots et de l’idée, servis par une distribution très bien rôdée.

L’Humanité

Agenda

Thonon . Théâtre M. Novarina
ical Google outlook
Thonon . Théâtre M. Novarina
ical Google outlook

2h | Accessible à partir de 12 ans


De Molière
Mise en scène : Michel Didym
Interprétation : Michel Didym, Agnès Sourdillon, Pauline Huruguen, Johanna Nizard, Jean-Marie Frin, Barthélémy Méridjen, Didier Sauvegrain
Et en alternance, une fillette dans le rôle de Louison (distribution en cours)


Plein tarif : 29 € • – DE 18 ans : 20 €
réduit : 25 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 22 €
3 spec. et + : 25 € • réduit : 20 €


Musique : Philippe Thibault
Scénographie : Jacques Gabel
Lumières : Joël Hourbeigt
Costumes : Anne Autran
Assistante à la mise en scène : Anne Marion-Gallois
Chorégraphie : Jean-Charles Di Zazzo
Maquillage et perruque : Catherine Saint Sever
Enregistrement et mixage musique : Bastien Varigault
Avec le Quatuor Stanislas : Laurent Causse, Jean de Spengler Bertrand Menut, Marie Triplet
Modiste : Catherine Somers
Couturières : Liliane Alfano, Éléonore Daniaud
Réalisation des costumes : Ateliers du Théâtre de Liège / Séverine Thiébault
Construction du décor : Ateliers du Théâtre National de Strasbourg, Ateliers du Centre Dramatique National Nancy Lorraine

Production Centre Dramatique National Nancy – Lorraine, La Manufacture TNS – Théâtre National de Strasbourg Théâtre de Liège Célestins, Théâtre de Lyon

Vous aimerez aussi...