Revoici l’étourdissant ballet des intrigues, des enjeux de l’amour et des sentiments…

Alors que leurs pères viennent de décider de les marier, Dorante et Silvia ne se sont encore jamais vus. Pour « examiner un peu » son prétendu, la jeune fille obtient de son père l’autorisation d’échanger ses vêtements avec sa suivante, Lisette. Mais le jeune homme a eu exactement la même idée : il arrive auprès d’elle sous le nom de Bourguignon, avec son valet, Arlequin, qui se pavane dans les habits de son maître. Une double manœuvre s’engage…Les sentiments naissant, si les domestiques rêvent d’ascension sociale, les maîtres paniqués sont vite rassurés : tout est bien qui finit bien, et tout rentre dans l’ordre. L’amour ne peut-il donc transgresser les lois tenaces de la société de classes ? Marivaux, fin observateur de ses pairs, est humaniste, mais non révolutionnaire.

Le metteur en scène Benoît Lambert confie à quatre jeunes acteurs les premiers rôles de la plus célèbre comédie de Marivaux. Dans une nature factice et un décor impressionnant, entre jardin d’hiver et laboratoire, ils rénovent le marivaudage, ce jeu de séduction qui, au-delà du badinage, est aussi l’expression de ce que l’amour provoque au plus profond de soi comme émotions. Art du langage qui raconte une histoire des affects, une histoire de lutte des classes et des sexes. À ce sujet, où en est-on du progrès ?

Agenda

Thonon . Théâtre M. Novarina
ical Google outlook

1h40 | Accessible à partir de 14 ans


Texte : Marivaux
Mise en scène : Benoît Lambert
Assistant à la mise en scène : Raphaël Patout
Interprétation : Robert Angebaud, Rosalie Comby, Etienne Grebot, Edith Mailaender, Malo Martin, Antoine Vincenot


Plein tarif : 26 € • – DE 18 ans : 14 €
réduit : 22 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 19 €
3 spec. et + : 22 € • réduit : 14 €


Assistant à la mise en scène : Raphaël Patout
Scénographie et lumières : Antoine Franchet
Son : Jean-Marc Bezou
Costumes : Violaine L.Chartier
Coiffures et maquillage : Marion Bidaud
Régie générale et lumières : Julien Poupon
Régie plateau : Geoffroy Cloix
Régie son : Samuel Babouillard

Production : Théâtre Dijon Bourgogne, CDN
Avec le soutien de : Région Bourgogne-Franche-Comté, FONPEPS ; FIJAD – Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques / DRAC et Région Provence-Alpes-Côte d’Azur

Vous aimerez aussi...