Nous sommes en 2015. Un fils emmène son père malade finir ses jours au Portugal. Il le porte, physiquement, sentimentalement, accepte de le regarder partir… Les deux hommes tentent d’atteindre les portes d’un pays rêvé, far west contemporain, bord de mer du Portugal où le père reposera peut-être. Autour d’eux, il y a les amis, les femmes, les doutes, puis les deuils, les trahisons et le rock. Il y a une amie au secret trouble, que le père et le fils vont apprendre à aimer, et il y a ce copain musulman qui renonce à l’islam. Tout se passe aujourd’hui, à l’aube de bien des bouleversements, des déflagrations… Et tout vacille. Voyage initiatique, J’ai pris mon père sur mes épaules fête un théâtre épique des aventures humaines.

Fabrice Melquiot, l’un des auteurs français contemporains les plus joués et traduits, signe ce texte librement inspiré de L’Énéide, l’épopée de Virgile (elle-même inspirée de L’Iliade et de L’Odyssée), et réinvente une épopée, machinerie avec intrigues et sous-intrigues, western aux mots directs, dialogues cisaillés. La fable réaliste expose un monde en mouvement, avec ses accrocs et ses tremblements de terre. Le metteur en scène Arnaud Meunier questionne cette France d’aujourd’hui dans une scénographie étonnante, percutante, dans un décors impressionnant, en constant mouvement, et s’entoure d’une remarquable troupe d’acteurs.

Mais il y a au cœur de J’ai pris mon père sur mes épaules ce sentiment, abordé avec une infinie délicatesse, qui saisit un être humain adulte quand il vit ce moment bien particulier où c’est désormais à lui d’endosser la responsabilité familiale, de prendre ses parents sur ses épaules. Maurin Ollès est un magnifique Enée d’aujourd’hui, un comédien à la fraîcheur et à la poésie naturelles. Philippe Torreton et Rachida Brakni sont formidables comme ils savent l’être, en grands acteurs populaires.

Fabienne Darge, Le Monde, 11 février 2019

Vendredi 24 mai à 20h
Thonon. Théâtre M. Novarina


2h45 | Accessible à partir de 15 ans


Texte : Fabrice Melquiot
Mise en scène : Arnaud Meunier
Collaboration artistique : Elsa Imbert
Assistante à la mise en scène et à la dramaturgie : Parelle Gervasoni
Assistant à la mise en scène : Fábio Godinho
Interprétation : Rachida Brakni, Philippe Torreton, Maurin Ollès,
Vincent Garanger, Frédérico Semedo, Bénédicte Mbemba, Riad Gahmi, Nathalie Matter


Plein tarif : 33 € • – DE 18 ans : 20 €
réduit : 29 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 26 €
3 spec. et + : 29 € • réduit : 20 €


Scénographie : Nicolas Marie
Lumières : César Godefroy
Création musicale : Patrick De Oliveira
Vidéo : Fabrice Drevet
Costumes : Anne Autran
Perruques et maquillage : Cécile Kretschmar
Construction décor et costumes Ateliers de La Comédie de Saint-Étienne
Remerciements à Cécile Laloy

Production La Comédie de Saint-Étienne, Centre dramatique national coproduction Les Théâtres de la Ville de Luxembourg, Célestins – Théâtre de Lyon

Avec la participation du jeune théâtre national et le soutien du Fonds d’Insertion pour Jeunes Artistes Dramatiques, D.R.A.C. et Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur

L’Arche est éditeur et agent théâtral du texte représenté