Questionner le passage de l’immobilisme au mouvement, le soulèvement des corps en quête d’un nouvel élan. A l’heure où les portes semblent davantage se fermer, où la peur gagne du terrain, où la société semble se replier sur elle-même, voici la préoccupation du chorégraphe Yan Raballand au moment d’envisager cette nouvelle création. Il imagine cette pièce comme  une délicate alliance entre danse des corps et danse de lumières. Aux mouvements des huit danseurs répondent les trajectoires de six projecteurs automatiques, partenaires vivants d’une respiration commune. Une architecture lumineuse qui traduit la frontière noir/lumière et l’énergie du flux continu. De l’entrée dans un tunnel, plongée instantanée dans l’obscurité, à sa sortie éblouissante, cette construction lumineuse préalable sert de terrain de jeu à l’écriture chorégraphique. Révéler une alchimie de relation plutôt qu’une juxtaposition, voilà l’endroit et l’idée philosophique que le contrepoint transporte, à travers la rigueur de sa composition et l’attention sensible des interprètes entre eux. Une délicate précision, un espoir dans le rapport humain.

Agenda

Thonon . Théâtre M. Novarina
ical Google outlook

Chorégraphie : Yan Raballand
Danseurs : Evguénia Chtchelkova, Jean-Camille Goimard, Aurélien Le Glaunec, Baptiste Menard, Emilie Szikora, Denis Terrasse, Marie Viennot, Chloé Zamboni 


1h


Plein tarif : 23 € • – DE 18 ans : 14 €
réduit : 19 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 16 €
3 spec. et + : 19 € • réduit : 14 €


Vous aimerez aussi...