Foulons du regard les paysages impressionnants de la grande Sibérie. Macha Markova est originaire de la région d’Irkoutsk. C’est pendant ses études d’architecture et de design qu’elle découvre et se passionne pour la photographie d’art. Partir sac à dos, l’appareil photo en main et l’œil en éveil devient vite son quotidien. Avec cette exposition, Macha nous fait partager son regard personnel sur la Sibérie, un regard à la fois doux et tendre sur une région du monde que nous imaginons rude, froide, immense, et qui pourtant se présente ici comme un univers fabuleux, plein de poésie et d’harmonie. C’est une promenade joyeuse dans des paysages surprenants qui s’offre à nous, entre le lac Baïkal et les monts Saïan, à la rencontre de jeunes Sibériens. Des vues inattendues sur une terre d’amour et d’espoir.

Cette exposition est présentée dans le cadre d’un temps fort – imaginé – sur la Russie, et plus particulièrement sur la Sibérie et Irkoutsk qui en est la capitale. De nombreuses communes du Chablais entretiennent depuis des années de fortes relations avec ce territoire, notamment grâce à l’action de l’association Eurcasia. Cette exposition est le fruit d’une rencontre entre Eurcasia et la Compagnie Le Bateau de Papier qui présentera le 2 avril au Théâtre du Casino à Evian Le Fils aîné d’Alexandre Vampilov, natif de cette région (p.76). Cette œuvre théâtrale, centrale dans le répertoire de cet auteur sibérien, sera accompagnée d’une représentation du texte phare de Fiodor Dostoïevski, Le Joueur, mis en scène et interprété par les artistes du Théâtre d’art dramatique d’Irkoutsk (p.88), l’un des plus anciens théâtre de Russie.

Du 4 avril au 1er juin 2019.
Vernissage le jeudi 4 avril. 

Vous aimerez aussi...