Fable urbaine ou mythologie familiale ? Ce texte du Catalan Pau Mirónous plonge dans un quartier populaire espagnol : une famille de buffles tient, tant bien que mal, une blanchisserie. Un jour, Max, le plus jeune des frères, disparaît. Bientôt la mère disparaît à son tour, le père s’enferme dans son atelier avec sa guitare électrique, et les enfants, chacun leur tour, racontent comment la vie a continué suite à ces événements qui ont bouleversé la famille et fait bouger les lignes. Ils parlent d’une seule voix, dans une sorte d’urgence pour dire la nécessité de se regrouper, de s’entraider, et aussi la violence née de cette situation, les coups de cornes, le frère bouc émissaire de la situation, les lions qui rôdent dans les impasses. Pau Miró réinvente l’image de la jungle des villes, dans une Europe du Sud en pleine crise économique. Cette métaphore à la fois intime et sociale est propice au théâtre de marionnettes, entretenant une double réalité, réelle et symbolique. Emilie Flacher se saisit de cette fable pour raconter les silences enfouis dans les familles et l’énergie de la jeunesse à trouver sa propre voie pour s’en échapper.

Agenda

Thonon . Théâtre M. Novarina
ical Google outlook

En création | Accessible à partir de 12 ans


Texte : Pau Miró, traduction Clarice Plasteig (Editions Espaces 34)
Mise en scène : Emilie Flacher
Interprétation : Guillaume Clausse, Claire-Marie Daveau, Agnès Oudot, Jean-Baptiste Saunier, Pierre Tallaron
Marionnettes et univers plastique : Emilie Flacher, Emmeline Beaussier, Florie Bel


Séance scolaire
Jeudi 14 février à 14h30


Plein tarif : 20 € • – DE 18 ans : 14 €
réduit : 16 € (- de 25 ans, dem. d’emploi)
Abonnés : 10 spec. et + : 14 €
3 spec. et + : 16 € • réduit : 14 €


Création sonore : Emilie Mousset
Scénographie : Stéphanie Mathieu
Construction et régie générale : Pierre Josserand
Costumes : Florie Bel
Collaboration artistique : Thierry Bordereau
Responsable d’administration : Laurie Bardet
Chargée de production / diffusion : Maud Dréano
Chargée des actions culturelles : Véronique Labeille

Vous aimerez aussi...